Devez-vous absolument imprimer ce document ? Pouvez-vous imprimer au verso de feuilles déjà utilisées et/ou sur du papier recyclé ? Savez-vous que votre imprimante possède probablement une fonction "brouillon" qui réduit sa consommation d'encre ? Nous vous remercions sincèrement pour l'attention particulière que vous portez aux impacts de votre consommation sur l'environnement.

Venise - Florence - Rome

La divine trilogie

Du 11 septembre au 28 septembre 2017 (Durée 18 jours)

Votre accompagnateur pour ce circuit : Jean-Louis Fabaron

Depuis près de cinq siècles, le voyage en Italie est devenu une sorte de pèlerinage aux sources tant ce pays offre au promeneur amateur d’histoire et de culture un patrimoine extraordinaire. Une grande partie se trouve concentrée dans trois villes d’Art que l’on peut sans conteste qualifier de reines de beauté : Venise, la Sérénissime, Florence, le Berceau de l’Art, et Rome, la Ville Éternelle. Trois cités au destin exceptionnel, trois sièges de grands pouvoirs dans le passé comme aujourd’hui, trois joyaux finement ciselés par le génie humain au cours des siècles. Chacune, à un moment ou un autre de l’Histoire, a été un phare de culture qui a fortement influencé les idées, les styles et les modes artistiques de leur temps.

Nous vous proposons un voyage offrant plusieurs nuitées dans chacune de ces trois villes afin de mieux s’imprégner de ce que chacune a de plus fascinant à offrir, les incontournables en quelque sorte, et bien plus encore. Un voyage qui sera aussi l’occasion d’admirer au passage les majestueuses cités médiévales de Bologne et Orvieto ainsi que les paysages de l’Émilie-Romagne, de la Toscane et du Latium au cours des étapes intermédiaires.

À Venise revivez la mémoire d’une cité toujours menacée et pourtant préservée, partez à la découverte des marbres et mosaïques, des églises et palais, des canaux et des campi et aventurez-vous dans le dédale des ruelles et des passages. À Florence laissez-vous aller dans une ambiance où la Renaissance n’a pas fait que laisser d’innombrables œuvres d’art, c’est une présence qui palpite dans chaque pierre ou encore dans la vision cent fois répétée mais néanmoins unique d’une colline zébrée de cyprès bordant l’Arno. À Rome enfin, délectez-vous d’une ville à nulle autre pareille au monde, une ville où se mêlent avec tant d’harmonie et de délicatesse autant de témoignages du passé : vestiges antiques, édifices médiévaux, palais Renaissance et églises baroques.

Un voyage qui saura aussi préserver des moments pour la découverte individuelle et la rêverie afin de mieux s’imprégner de la magnificence environnante. Une découverte qui ne saurait être complète sans une exploration de toutes ces saveurs qui font la renommée internationale de la cuisine italienne.

C’est à un véritable jugement de Pâris que nous vous convions. À laquelle de ces trois reines de beauté décernerez-vous la Pomme d’Or ?

« Venise est une ville si extraordinaire qu’il n’est pas possible de s’en former une juste idée sans l’avoir vue. Toutes les villes du monde se ressemblent plus ou moins, celle-ci ne ressemble à aucune ». Carlo Goldoni

« Florence est ville et fleur et femme, elle est ville-fleur et ville-femme et fille-fleur tout à la fois. Et l'étrange objet qui apparaît ainsi possède la liquidité du fleuve, la douce ardeur fauve de l'or et, pour finir, s'abandonne avec décence et prolonge indéfiniment l'affaiblissement continu de son épanouissement plein de réserves ». Jean-Paul Sartre

« Si fueris Romae, Romano vivito more ; si fueris alibi, vivito sicut ibi » : « Si tu es à Rome, vis comme les Romains ; si tu es ailleurs, vis comme on y vit ». Conseil attribué à saint Ambroise, évêque de Milan

jour1

lundi 11 septembre - MONTRÉAL / ZURICH / VENISE Départ en fin d’après-midi de Montréal-Trudeau pour Venise, via Zurich, sur les ailes de la compagnie aérienne Swiss Air Lines. Boissons et repas servis à bord.

jour2

mardi 12 septembre - VENISE, premier contact Arrivée à l’aéroport Marco Polo et transfert vers les portes de Venise, une cité unique au monde. Première découverte de cette cité extraordinaire par son caractère lacustre grâce à une navigation en vaporetto sur le fameux Grand Canal, également appelé par les Vénitiens le Canalazzo, indubitablement la plus belle avenue du monde. Bordé par une centaine de palais et fondacchi rivalisant de beauté ostentatoire et dont la construction retrace plus de cinq siècles d’architecture vénitienne, il est franchi par trois ponts : le pont des Scalzi qui se trouve en face de la gare santa Lucia, le pont Rialto toujours le même depuis 1591 et le pont de l’Accademia rénové en 1932. Installation à l’hôtel pour quatre nuitées. Cocktail de bienvenue, souper et nuit.

jour3

mercredi 13 septembre - VENISE des Doges et des Ordres religieux En matinée, rendez-vous à la place Saint-Marc appelée jadis le « plus grand salon de l'Europe ». Visite guidée du palais des Doges, ancienne résidence des hauts dignitaires de Venise, siège du gouvernement et de la police secrète. Sa façade de marbre rose et blanc et les salles décorées de lambris et de peintures contrastent avec les sombres cachots, par-delà le pont des Soupirs. Puis visite de la basilique Saint-Marc, la Chiesa d'Oro, symbole de la continuité et de la puissance de la République vénitienne : une architecture hybride, une entrée à cinq portails dominée par un quadrige de chevaux de bronze ; un intérieur presque totalement recouvert de mosaïques byzantines sur fond or, dont certaines ont plus de 900 ans ; un trésor inestimable. Coup d'oeil sur la place Saint-Marc, ouverte sur la lagune, avec le vertigineux campanile, la tour de l'Horloge et ses Maures en bronze qui sonnent les heures, les Procuraties et les célèbres cafés du 18e siècle, le Florian et le Quadri. Dîner libre. Dans l’après-midi, en passant le pont Rialto, promenade à travers ruelles, sottopassagi, rios et campi du quartier de San Polo pour parvenir jusqu'à la grande église gothique Santa Maria Gloriosa dei Frari, dont la richesse contraste avec les idéaux des moines franciscains pour qui elle fut bâtie ; elle abrite notamment trois chefs-d'œuvre de la peinture de la Renaissance italienne : « l'Assomption » et « la Madone de Ca'Pesaro » du Titien, et le « triptyque de la Madone avec des Saints » de Bellini. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi. Souper et nuit.

jour4

jeudi 14 septembre - VENISE des artistes, artisans et bâtisseurs Matinée dédiée à l’exploration du Sestiere de Dorsuduro, le « dos dur » rappelant ainsi qu’il est le seul quartier à être construit sur un sol ferme. Pour commencer, visite du musée des Gallerie dell’Accademia qui conserve la plus importante collection au monde d’œuvres vénitiennes du 16e au 18e siècles. Des chefs-d’œuvre des plus grands maîtres tels que le Titien, Bellini, Giorgione, Carpaccio, Tintoretto, Véronèse et Tiepolo y sont conservés. Continuation vers la Basilica della Salute dont la construction fut décidée par le sénat en 1630 alors qu’une épidémie de peste avait décimé près d’un tiers de la population en deux ans. C’est l’une des icônes les plus célèbres de Venise grâce à son emplacement et son apparence distinctive. Dîner libre. L’après-midi nous emmènera à la découverte du Castello, Sestiere où autrefois se concentrait la plus grande partie de l’activité navale de la Sérénissime. Promenade le long de la Riva dei Schiavoni dont le nom provient de l'habitude qu'avaient de s’y amarrer les navires en provenance de l'Esclavonie (Sud de l’actuelle Croatie) jusqu’à la porte de l’Arsenal où, pendant des siècles, se sont fabriqués et assemblés les navires de la République de Venise et qui est aujourd’hui en grande partie une zone militaire. Continuation par la basilique des Saints Jean et Paul, appelée par les Vénitiens « San Zanipolo », où furent enterrés plusieurs doges. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi. Souper libre et nuit.

jour5

vendredi 15 septembre - VENISE, la lacustre Excursion en matinée dans la lagune d'où émergent des îles aussi charmantes que différentes : Murano, la plus proche, où furent transférés au 13e siècle les ateliers des maîtres verriers dont la notoriété n'est plus à faire (visite d'une manufacture) ; Burano, réputée pour sa dentelle à l'aiguille, avec les maisons colorées des marins, ses barques et ses filets le long des canaux ; Torcello, avec son atmosphère bucolique et les extraordinaires mosaïques byzantines de la cathédrale Santa Maria Assunta. Dîner de spécialités sur l’une des îles. Retour dans la Cité des Doges. Après-midi et souper libres pour pouvoir à votre guise mieux vous imprégner des charmes et des mystères de Venise : une escapade à San Giorgio Maggiore, une balade dans le Ghetto et Canareggio, la visite de l’un des grands temples de l’art contemporain ou encore tout simplement flâner dans cette cité incomparable. Nuit à l’hôtel.

jour6

samedi 16 septembre - VENISE / BOLOGNE / FLORENCE Le matin, transfert en bateau et départ en autocar pour le Berceau des Arts : Florence. À travers les basses plaines de l’Adige et du Pô et les riches campagnes de l’Émilie-Romagne, zone de production traditionnelle de certains des fleurons de la gastronomie italienne, nous rejoindrons le siège de la plus vieille université du monde occidental : Bologne. Dîner de spécialités puis coup d’œil au centre monumental de la Piazza Maggiore où trônent le palais de la Podestà et la silhouette imposante mais néanmoins inachevée de la basilique de San Petronio. En après-midi, fin du parcours routier vers Florence. Installation à l’hôtel pour cinq nuitées. Souper et nuit.

jour7

dimanche 17 septembre - FLORENCE, la puissance politique Les premiers pas dans la capitale toscane seront consacrés à la découverte des symboles du pouvoir politique. Pour commencer, découverte de la Piazza della Signoria, ornée de différentes sculptures, de la Loggia des Lanzi et dominée par le Palazzo Vecchio, siège de la municipalité de cette opulente cité de marchands aisés et de banquiers. Visite du musée du Palazzo Vecchio afin d’admirer de l’intérieur (sous réserve de manifestations officielles) l’organe suprême du gouvernement civil. Continuation par le toujours très animé Ponte Vecchio, chargé de ses boutiques d’orfèvres vers le quartier de Santo Spirito de l’autre côté de l’Arno. Dîner libre. En après-midi, visite de la Galerie Palatine du Palazzo Pitti, demeure des maîtres de Florence, les Médicis, qui pendant sept générations régnèrent sur la région. Également, découverte des jardins de Boboli, les plus beaux jardins à l’italienne de Florence. Souper et nuit à l’hôtel.

jour8

lundi 18 septembre - FLORENCE autour du Dôme En matinée, découverte approfondie de la Piazza du Duomo où s’élève le symbole de la ville : la gigantesque cathédrale Santa Maria del Fiore de marbre polychrome coiffée de son colossal dôme grâce à la géniale intervention de Brunelleschi. À ses côtés le Baptistère, construit en 1128, dont la taille lui permettait d’accueillir les baptêmes qui ne se faisaient qu’une ou deux fois par an, ses portes de bronze, dont celle dite « du Paradis » sculptée par Lorenzo Ghiberti, et les mosaïques de sa coupole. Coup d’oeil sur le vertigineux Campanile, tracé de la main de Giotto mais achevé par Francesco Talenti, puis visite du musée de l’Opera du Duomo. Dîner libre. Continuation pour le quartier de San Giovanni et la visite de l’un de ses fleurons, le couvent de San Marco qui abrite sous ses arcades et dans ses cellules de délicates fresques de Guido di Pietro, plus connu sous le nom de Fra Angelico. Retour à l’hôtel. Souper libre et nuit.

jour9

mardi 19 septembre - FLORENCE de Dante La matinée sera consacrée à l’exploration de la cité médiévale nichée entre le siège du pouvoir civil et le siège du pouvoir religieux. Tout en passant devant la maison, supposée, natale de Dante ainsi que devant la Badia Fiorentina, nous nous rendrons au palais et musée du Bargello pour y admirer certains des plus grands chefs-d’œuvre des maîtres de la sculpture de la Renaissance florentine : Michel-Ange, Benvenuto Cellini, Donatello, Gianbologna, etc. Dîner libre. L’après-midi nous permettra de nous concentrer sur le quartier de Santa Croce qui s’est développé autour de la place éponyme, célèbre pour son « calcio storico » opposant quatre quartiers de la ville et s’y déroulant au mois de juin chaque année depuis plusieurs siècles. Visite de la basilique de la Santa Croce et de son musée de l’Oeuvre, un ensemble bâti par les franciscains à partir de 1295 qui abrite aujourd’hui non seulement les tombeaux de certains illustres italiens mais surtout une splendide concentration de chefs-d’œuvre des grands peintres de la Renaissance : Cimabue, Giotto, Orcagna, Brunelleschi, etc. Souper de spécialités en ville. Nuit à l’hôtel.

jour10

mercredi 20 septembre - FLORENCE, les trésors On ne saurait quitter Florence sans consacrer une matinée à une visite complète de la Galerie des Offices. Installé dans le palais florentin dit « des offices » né de l’initiative de Cosme le Jeune, premier Grand Duc de Toscane, dessiné par Vasari, le musée conserve et expose la plus belle collection au monde de peintures italiennes et des œuvres de tous les grands maîtres européens d’Albrecht Dürer à Francisco de Goya. Dîner, après-midi et souper libres où vous pourrez, à votre gré, encore vous imprégner des charmes et des saveurs de la ville de Dante ou découvrir encore quelques trésors de cette étonnante ville-musée. Nuit à l’hôtel.

jour11

jeudi 21 septembre - FLORENCE / ORVIETO / ROME Départ de Florence en autocar pour Orvieto, aux portes du Latium. Construite sur un promontoire en tuf volcanique, elle conserve de charmantes ruelles entre ses maisons en pierre et ses monuments. Dîner de spécialités de l’Ombrie. Coup d’œil à sa cathédrale, chef-d’œuvre de l’architecture gothique italienne, dont la façade est ornée d’un grand nombre de reliefs et de mosaïques réalisées par le siennois Lorenzo Maitani. Sa chapelle San Brizio est célèbre pour son cycle de fresques sur le Jugement dernier réalisé par Luca Signorelli, entre 1499 et 1502. Dans l’après-midi, trajet final jusqu’à Rome, la Ville Éternelle, dont chaque rue, chaque place témoigne des époques prestigieuses qui l’ont façonné. Installation à l’hôtel pour sept nuitées. Souper et nuit.

jour12

vendredi 22 septembre - ROME, le Vatican Cette première journée dans la Ville Éternelle sera consacrée au plus petit état du monde, la Cité du Vatican ; 44 hectares qui se sont épanouis autour du tombeau de saint Pierre. Visite approfondie des extraordinaires musées du Vatican dont l’ampleur et la richesse demeurent inégalées : la Chapelle Sixtine et les célèbres fresques de Michel-Ange, la Pinacothèque, les chambres de Raphaël que le pape Jules II commanda à l'artiste. Dîner libre à l’intérieur des musées puis exploration de la place Saint-Pierre avec sa colonnade en hémisphère et la basilique Saint-Pierre, le plus grand édifice religieux de la chrétienté, remarquable à tous égards : sa décoration baroque, son imposante coupole ornée de mosaïques, sa nef aux proportions écrasantes, les multiples tombeaux de papes et le chef-d'œuvre de jeunesse de Michel-Ange, la « Pietà », qui révéla la maîtrise et le génie de l'artiste, et combien d'autres choses. Souper et nuit à l'hôtel.

jour13

samedi 23 septembre - ROME « Caput Mundi » Journée d’exploration dédiée à ce qui fut l’organe vital suprême de la Rome antique. À l’origine, une simple petite plaine marécageuse régulièrement inondée par le Tibre au pied de quelques collines qui allait devenir le centre religieux et politique, le cœur palpitant de l’Empire : le Forum Romain. Début de la visite par l’amphithéâtre Flavien, le puissant et inébranlable Colisée, l’une des plus subtiles machines de propagande politique jamais crées à ce jour. Poursuite par l’Arc de Constantin et remontée de la Voie Sacrée jalonnée par de grandioses reliques du passé : la maison des Vestales, le temple de Castor et Pollux, la basilique de Maxence, le temple de Saturne, l’Arc de Septime Sévère. Dîner libre en cours de visite. Continuation par les forums impériaux qui forment l’ensemble des forums par opposition au Forum Romain. Ils furent édifiés par César, Auguste, Vespasien, Domitien et Trajan et permirent, en agrandissant le vieux centre politique et commercial de l’époque royale et républicaine, de donner un aspect plus grandiose à Rome. Pour finir, découverte de la plus petite des sept collines, le Capitole gracieusement recomposé par Michel-Ange et ses successeurs sur les ruines du Caput Urbis, avec à ses pieds la glorieuse Piazza Venezia. Souper et soirée libres. Nuit à l’hôtel.

jour14

dimanche 24 septembre - ROME baroque Incursion dans la Rome baroque avec un dîner libre se faisant en cours de visite : la place d'Espagne, au cœur du quartier le plus élégant de la capitale italienne ; la fontaine de Trévi, associée à jamais à la « Dolce Vita » de Fellini ; la Piazza Sant’Ignazio, le plus « théâtral » des ensembles romains ; et le Panthéon, édifice aux proportions parfaites dédié à tous les dieux de la Rome antique et qui a su traverser les époques sans dommage. Visite ensuite de la basilique de la Minerve, puis de la place Saint-Eustache où se déguste, dit-on, le meilleur expresso de la ville. Arrêt à l’église Saint-Louis des français et ses trois Caravage de la chapelle Contarelli qui évoquent les trois grandes étapes de la vie de saint Matthieu. Continuation par la Piazza Navone, l'une des plus belles places de Rome avec, en son centre, la fontaine des Quatre-Fleuves, avant de terminer avec un coup d’oeil à la place Farnèse et son palais éponyme, dont la corniche fut dessinée par Michel-Ange. Retour à l’hôtel, souper et soirée libres. Nuit.

jour15

lundi 25 septembre - L’autre ROME Une journée qui nous permettra de découvrir une « autre » Rome, suffisamment à l’écart du flot habituel et frénétique de la capitale italienne pour revendiquer une spécificité que l’on retrouve même dans un dialecte qui lui est particulier, néanmoins un lieu cher au cœur des vrais Romains, l’outre Tibre, le quartier de Trastevere et les berges du fleuve dieu. Une promenade à travers ruelles et placettes pour s’imprégner d’endroits tels que la Piazza Santa Maria in Trastevere dont la basilique est certainement l’une des église les plus anciennes de Rome pour ne pas dire le premier lieu de culte chrétien officiellement ouvert au public sous le pape Calixte Ier en l’an 220. Visite de la basilique cathédrale Sainte-Cécile dont la tradition dit qu’elle fut construite sur l’emplacement de la maison de la sainte. Dîner libre en cours d’excursion. Nous continuerons en passant par l’île Tibérine qui, depuis des temps immémoriaux et légendaires, est dédiée aux soins médicaux, puis nous rejoindrons la place de la Boccà de la Verità et son célèbre porche de l’église paléochrétienne Santa Maria in Cosmedin. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi et souper. Soirée libre. Nuit.

jour16

mardi 26 septembre - ROME / TIVOLI / ROME À travers la campagne romaine, en passant par l’antique via Tiburtina, escapade d’une journée à Tivoli, adossée aux monts Tiburtins, premiers contreforts de la chaîne centrale des Apennins. Depuis l’Antiquité, Tivoli est un lieu de détente et un havre de fraîcheur très prisé par les empereurs et les prélats. Visite de deux de ses plus prestigieuses demeures : la Villa Hadriana et la Villa d’Este, toutes deux classées au Patrimoine mondial de l’Unesco. La première, créée au 2e siècle par l’empereur Hadrien comme une cité idéale loin de Rome, est un chef-d’œuvre qui réunissait, de façon unique, les plus hautes formes d’expression de l’ancien monde méditerranéen. L’autre, la villa du cardinal Hyppolite d’Este, demeure un exemple incomparable d’architecture et d’aménagement de jardins à l’italienne du 16e siècle. Dîner libre en cours d’excursion. Retour à Rome. Souper de fin de séjour dans un restaurant de spécialités. Nuit à l’hôtel.

jour17

mercredi 27 septembre - ROME, en liberté En matinée, visite de la très célèbre et prestigieuse Galerie Borghèse, un coffret à trésors voulu par Scipion Borghèse au cours du 17e siècle. Scipion peut être considéré comme un découvreur de talents, notamment avec Le Caravage et Gian Lorenzo Bernini dit Le Bernin. La Villa abrite la plus grande collection du Caravage et un grand nombre de chefs-d'œuvre du Bernin parmi lesquels « Enée et Anchise », « Le Rapt de Proserpine », le « David » et « Apollon et Daphné ». Elle accueille aussi l'une des œuvres de Canova parmi les plus connues au monde, comme le magnifique portrait de Paolina Bonaparte Borghèse. Tout le reste de la journée (dîner, après-midi, souper et soirée) sera laissé à votre convenance afin de savourer au mieux les derniers moments de ce voyage en Italie. Nuit à l’hôtel.

jour18

jeudi 28 septembre - ROME / ZURICH / MONTRÉAL En matinée, transfert à l’aéroport Leonardo da Vinci pour le vol de retour vers Montréal, via Zurich, sur les ailes de la compagnie aérienne Swiss Air Lines. Boissons et repas servis à bord.

prix

Prix en occupation double : 7 895.00 $
Supplément chambre simple : 2 185.00 $
Payez par chèque et économisez : 125.00 $
Nombre min./max. de voyageurs : 20/25

NB1 : Les prix ne comprennent pas le coût de la contribution au Fonds d'indemnisation des clients des agences de voyages (1,00$ par tranche de 1000$)

inscriptions

Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec nous soit par téléphone, par télécopieur, par courriel, par la poste ou à venir à nos bureaux. Vos coordonnées complètes ainsi que le nom de la personne avec qui vous partagerez votre chambre (possibilité de partage pour les personnes seules) sont requises pour votre inscription. Un dépôt de 1000$ est requis + le montant de l'assurance voyage (facultatif). Informez-vous du prix des assurances à l'agence.

Le solde doit être payé au plus tard le 14 juillet 2017.

services inclus

  • Les vols internationaux Montréal / Zurich / Venise et Rome / Zurich / Montréal avec la compagnie aérienne Swiss Air Lines.
  • Les taxes d'aéroport et de sécurité.
  • L'hébergement en hôtels 4**** et 5*****.
  • La manutention d'une valise par personne aux hôtels.
  • 28 repas : 16 déjeuners, 3 dîners et 9 soupers.
  • Les transports, transferts et visites en autocar privé et climatisé.
  • Les entrées et activités mentionnées au programme.
  • Les services de guides locaux francophones.
  • Un audio-transmetteur.
  • Les pourboires au(x) guide(s) et au(x) chauffeur(s).
  • L'expertise et l'assistance d'un accompagnateur professionnel de Voyages Lambert.
  • Un cahier culturel numérique et un cadeau pratique pour le voyage.

services non-inclus

  • 19 repas libres : 12 dîners et 7 soupers.
  • L'assurance voyage.
  • Les dépenses d'ordre personnel.